Depuis sa fondation en 2015, les membres du CA ont accepté d’expérimenter les nouvelles formes de gouvernance que je transmet habituellement à mes clients. Ainsi, j’ai pu animer à plusieurs reprises des prises “décision par consentement sans objection” pour décider des marches à suivre ou des choix importants.

Ce mode particulier de prise de décision venant de la “Sociocratie”, modèle de gouvernance par le groupe, est une alternative au vote démocratique qui crée immanquablement de frustrations et des clans, les “gagnants” et les “perdants”, et permet d’enrichir les décisions des objectifs (transformées en propositions) que l’on exprime libre et ouvertement. L’avantage étant qu’une fois toutes les objections intégrées à la décision d’origine, tout le monde est mobilisé pour mettre en oeuvre la décision en un minimum de temps. Pas de résistances ni de faux semblants.

Innovation de 2018, nous avons décidé de faire un Séminaire d’intégration des nouveaux élus du CA. Il s’agissait à la fois de mieux faire connaissance  mais aussi d’élire le bureau et de définir les axes de travail pour l’année.

Cette fois également, le CA a accepté d’expérimenter pour l’élection des membres du Bureau, la méthode de “l’élection sans candidat”. J’ai eu donc le plaisir d’animer cette séquence que j’ai adapté aux contraintes temps tout en maintenant les principes clés.

Cette méthode permet au groupe de proposer ouvertement les personnes lui paraissant les plus idoines et compétentes pour prendre en charge chaque rôle, préalablement bien défini. Les personnes récoltant le plus de voix, entendent de la part de leurs collègues les raisons de leur choix, ce qui leur donne une grande légitimité et les engage et responsabilise dans leurs fonctions.

Je salue et remercie l’ouverture la curiosité des dirigeants membres du CA pour expérimenter ces manières différentes de travailler ensemble.